samedi 26 août 2006

Plateau télé

Hier soir, Vendredi, nous avons osé une soirée télé, événement rare, a fortiori l'été.

Pour démarrer et pour combler le vide de la programmation de la première partie de soirée, nous avons visionné quelques épisodes de la sublime et déjantée série Desesperate housewifes. Nous avions déjà évoqué à l'Automne dernier cette série, même si nous ne l'avions suivie que de façon irrégulière. Nous avions manqué notamment le fameux épisode 14 (saison 1) au cours duquel Rex ( on ne rit pas !) confesse à son épouse Bree son penchant pour le fait d'être dominé. Grâce au dvd nous avons pu rattraper le retard et nous délecter des débuts hésitants de Bree, malgré sa bonne volonté, dans l'univers SM. Son côté fée du logis maniaque l'amena à conditionner l'usage des menottes par un passage désinfectant au lave-vaisselle !

Puis à 23 H, acte II de la soirée, en glissant sur Arte, avec un docu sur le tournage du Dernier Tango à Paris, le sulfureux film de Bernardo Bertolucci qui fit scandale à sa sortie en 1972...A côté de la fascination de tous ceux qui ont participé à la réalisation du film pour la prestation du géant Marlon Brando, nous avons retenu les conséquences de cette expérience sur le régime alimentaire de la jeune actrice Maria Schneider. Depuis, elle ne cuisine plus qu'à l'huile d'olive, dégoûtée à jamais des usages du beurre. Huile d'olive ou beurre : cela reste toujours un clivage culturel majeur entre France du Nord et France du Sud !

Apothéose aux alentours de Minuit avec un très beau reportage sur la genèse d' Histoire d'O et de son auteure Pauline Réage-Dominique Aury. Par delà la force et la beauté du texte nous avons été émus par le témoignage sobre et malicieux de la vieille dame. Les belles rides de son visage racontaient l'amour pour l'homme à qui elle a offert ce texte en 1954. Nous ne saurons pas si cette histoire n'était que le fruit des fantasmes et de l'imagination de son auteur ou si ces jeux ont pu en partie se réaliser avec l'être aimé. La pudeur du témoignage impose le respect. A côté les images du film inspiré d' Histoire d'O, trop illustratives, semblaient bien fades.

Merci Arte !

4 commentaires:

les marques du plaisir a dit…

peut on continuer ici notre débat sur Ségolène Royal ? :-))

M. et e. a dit…

Excellent. Avec plaisir cher "les marques du plaisir". Vous êtes le bienvenu, royaliste ou non...;-)

M. et e.

les marques du plaisir a dit…

c'est des fois un peu rassurant pour un troll :-))

M. et e. a dit…

Nous on aime les trolls, les korrigans, les elfes, les fées (surtout celles en cuir avec un martinet magique), les nains, les hobbits bien sûr...
;-)
M. et e.