mercredi 9 août 2006

Cru classé

Dans la maison de vacances se trouve une belle cave qui comble les inclinations romantiques de M. et e. Normalement dédiée à la conservation de dives bouteilles, celle-ci est également insonorisée et convient parfaitement aux fantaisies de M. qui peut en détourner l'usage pour punir à loisir e., sans se soucier des éventuelles doléances des voisins. Ce jour-là il était justement chargé de choisir une bouteille pour accompagner le repas. Il descendit et, distrait, choisit au hasard, ramenant un blanc sec. Rien de pire pour accompagner un rôti saignant. M. ne s'appelle pas Adèle. Aussi sec, la voix de M. claqua et le renvoya d'où il venait. Elle allait lui montrer de quel fût de chêne elle se chauffait. En un tour de main e. se trouva cul nu, sans même une feuille de vigne pour cacher son intimité aux araignées fort intriguées de ce remue-ménage. Le battoir allait lui administrer une fessée A.O.C. C'est du rouge qu'il fallait, bien sûr. Un grand cru pour son petit cul.

2 commentaires:

cats a dit…

Et il fut paré d'un somptueux Bordeaux (cul classé cela va de soi) dès qu'Elle dit Anjou On eut pu l'appeler St Emilion ou St esthèphe !

M. et e. a dit…

Cher Cats votre palais est aussi fin que votre plume pétillante et vous avez fort bon goût dans vos choix !