mardi 27 janvier 2009

En pompant l'air

L'aspi, normalement c'est plutôt le jeudi chez M. et e..
Libérons-nous des conventions !
Je ne pouvais manquer, en écho au message de Dame qui en connaît un rayon sur le sujet, d'évoquer mes relations avec ce bel objet domestique que j'affectionne particulièrement
Ce dernier aurait été inventé au tout début du siècle dernier par un ingénieur britannique qui voulait nettoyer avec plus d'efficacité les sièges des trains. Evidemment dès qu'on parle bdsm, il faut que les Anglais pointent le bout de leur badine.
La photo, en noir et blanc, ne permet pas de voir que notre modèle est rouge. Comme il se doit.
Quelles sont les autres connotations bdsm ? Sans doute la mise en scène que cela implique, le fait de se vêtir par exemple d'une robe de soubrette avant de passer à l'action.
Le plaisir mi-phallique, mi-évocation d'un fouet, de tenir le tuyau que l'on tortille dans tous les coins et recoins. La quête, toujours sans fin du soumis, qui traque le moindre grain de poussière grâce à sa pompe à air.
La perspective de l'examen minutieux de M., quand elle rentre le soir...
La scénographie est évidemment discutable. Fallait-il garder les chaussettes ? Fallait-il remonter un peu plus la tenue de soubrette - ou bien se pencher davantage ? Huuum, tout est question de choix et de mesure...A suivre sans doute.

3 commentaires:

Comme une image a dit…

Pour les chaussettes, vous connaissez déjà la réponse, n'est-ce pas ?
;-)

Dame a dit…

Quelle tenue négligée !!!
M. n'a certainement pas vu la photo..

Vite des escarpins (après avoir retiré les chaussettes), et un petit tablier blanc amidonné, repassé...

M. et e. a dit…

Merci Dame et CUI...
Je vais tenir compte de vos remarques pour une prochaine session plus soignée. Pas de souci pour le tablier, et en attendant de trouver les escarpins cela sera sans doute pieds nus !
M. n'a pas encore évalué cette image mais son appréciation risque d'être sévère !

e.