mercredi 14 juin 2006

Délit de fuite

En attendant la suite des aventures de la fine équipe du SM Football Club..., un petit message de transition avec cette illustration glanée au hasard de nos promenades urbaines. "Coincée comme à l'habitude dans un bouchon sans fin (nous vivons dans une ville où ils sont légendaires...), M. a failli ce jour-là emboutir la voiture de devant. Là, sous ses yeux, à quelques mètres d'elle, s'étalait au grand jour l'incroyable pancarte que vous avez sous les yeux. "Sade. Les réseaux de la vie". M. n'est pas une grande spécialiste du BTP. Elle ignore tout des petites et grandes entreprises qui dominent ce secteur. Sade ! Sade ? Sade !?! Accrochée au volant de sa voiture, elle s'étonnait à voix haute : que diable pouvait bien faire le divin marquis derrière cette délicieuse palissade grillagée ? Quelle inspiration étrange avait pu s'emparer du patron de cette entreprise ? Peut-être ce nom cachait-il (ou plutôt claironnait-il) les goûts du gaillard en question ? Délicieuse perspective renouvelant d'emblée l'intérêt jusque là peu prononcé de M. pour les travaux publics. ....... Et la voilà qui s'imaginait déjà avec un casque de chantier sur la tête, et un rouleau de cable électrique à la main, entraînant e. dans les entrailles de la ville, à la recherche d'une fuite d'eau. Les cables siffleraient dans le fracas assourdissant d'un lointain marteau-piqueur en s'abattant sur le postérieur de l'ouvrier-stagiaire penché sur la conduite défaillante... M. ingénieur-chef, ses bottes de cuir solidement campée dans le sol boueux, n'hésiterait pas à ausculter elle-même le chantier, glissant sa main le long du tube de cuivre à la recherche de quelques gouttes d'eau. L'important est toujours d'identifier précisément l'origine de la fuite. e., toujours très maladroit, ne manquerait pas de faire jaillir des gerbes d'eau, en sectionnant le tuyau au lieu de le colmater, déclenchant par là-même l'ire de sa supérieure, qui, le précipitant à terre, baisserait son bleu de travail pour lui administrer une correction bien méritée.... Un fil rouge, un fil bleu, un fil marron pour la terre, un contact très électrique... e. fait des étincelles... et pousse de longs cris... Sirène stridente qui vrille les tympans... .... C'est un klaxon ! Le bouchon s'est débouché ! Et M. reste arrêtée, perdue dans ses pensées..." "Sade. Les réseaux de la vie": jolie évocation du sympathique réseau de supporters qui s'est crée autour de la nouvelle équipe du SM FC et qui donne envie de poursuivre l'aventure. Sade. Des réseaux pour souffrir. Des réseaux pour sourire...

2 commentaires:

Meliemelo a dit…

Elle est drôle cette photo ! on est content lorsqu'on a la chance de tomber sur des scènes qui évoquent nos jeux et qu'on a l'appareil à portée de main !
Je me demande si cette entreprise "sade" n'a pas été commanditée pour aménager les avenues en vue d'une coupe de monde très.. spéciale.. :- )

M. et e. a dit…

M. adore être ainsi à l'affût et prête à saisir son Grand angle et son Objectif pour capturer une jolie image à détourner sur tous les terrains...

M. et e.