vendredi 7 novembre 2008

fessées et rythmes d'automne...

C'est l'automne, et son lot de pluies diluviennes, la nuit qui tombe tôt, le boulot...bref, comme souvent, de façon chronique, M. et e. sont débordés.
Plus le temps de faire de longs messages, m. qui est de plus en plus adorable, mais aussi de plus en plus active, les grand-mères qui ne sont pas sur place (grrrr). C'est parfois chaud.
Mais c'est dans ces circonstances dignes d'un rock'n'roll du quotidien, que les liens tissés montrent leur solidité, que la force des sentiments, malgré les difficultés, l'emporte sur tout le reste. M. et e. débordés, ne s'en aiment que davantage.
Et comme qui aime bien châtie bien, M. prend le le temps quand même ,à l'occasion, bien qu'elle soit aussi débordée dans ce rôle, d'une petite fessée d'automne...
M. est heureuse du résultat : pour une fois la photo n'estompe pas trop les marques. Le temps de constater par la même occasion que e. a perdu quelques grammes. Un programme de remplumage est de circonstance !

3 commentaires:

M. a dit…

Amis lecteurs, à vous de juger ! Les fesses de e. se sont-elles amaigries ? Diable ! Les fessées sont-elles conseillées dans le cadre d'un régime grossissant ? Il n'y a que le bon et rare docteur Girard pour nous aider...

M.

Anonyme a dit…

Mon diagnostic : il faut engraisser le poulet, d'au moins trois quatre kilos. Pour cela plusieurs remèdes :
Des protéines quatre fois par semaine
Des lipides non cuits, et des sucres lents.
Des séances de musculation quotidiennes avec la cravache de l'entraîneur à proximité.
Une bonne fessée et une fouettée vigoureuse, au moins une fois par semaine pour faire circuler le sang et faciliter l'évacuation des toxines.

dr girard.

la parenthèse enchantée a dit…

Je découvre votre blog (avec délice) et ne peux donc pas juger de l'amaigrissement...Mais mon petit avis est celui ci (je me permets, hein ;-))... Effectivement quelques kg arrondiraient agréablement le postérieur de e. Néanmoins, je lui trouve très bonne mine, ce joli rouge carmin égaie ses joues et lui donne un air gai et chaleureux!
M. à n'en pas douter, vous égayez sa vie d'un rouge passion qui le met en valeur.
Amicalement,
lady