mercredi 22 octobre 2008

Culotte d'automne

Porter les couleurs de sa Maîtresse, être toujours en éveil pour Elle et avec Elle, savoir se montrer culotté quand il le faut, accepter de se déculotter quand il le faut aussi, s'offrir et souffrir, ne pas ergoter quand elle ordonne, ne pas se la jouer poète quand cela barde, se maintenir en formes pour lui plaire, ne pas trop se faire mousser, mettre en lumière et sublimer la part obscure de nous-mêmes, chanter pour accompagner la mélodie de la cravache qui écrit sa partition sur nos feuillesses blanches, se lever le matin pour écrire quand les oiseaux dorment encore et quand les rêves jouent avec le petit matin en devenir.
e. d'automne,en pleine mue.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

N'allez pas croire, pour autant, cher e., qu'il suffit d'arborer vos dessous pour porter la culotte ! Ne vous voilez pas la fesse, celle qui commande ici, c'est M.
;)

M

M. et e. a dit…

C'est vrai...je ne le sais que trop bien, malgré mes désobéissances chroniques !
e. qui vous M.

la parenthèse enchantée a dit…

*rire* quel couple adorable!!!
Bon allez je continuerai ma visite plus tard sinon je vais inonder votre boîte mail ;-).

Amicalement,
lady