dimanche 4 mars 2007

éclipsm

Tout commence par les lunes de e. brillant dans le nouveau placard. Pour cette soirée spéciale éclipse, e. choisit, comme il se doit, une tenue noire - string, bracelets de cuir, jeans et polaire - sous le contrôle d'une M. d'humeur vénusienne. L'Observatoire n'est certes qu'à 650 m, la température est douce, néanmoins il convient de se couvrir pour affronter une nuit prometteuse de mystères.

Les lumières de la ville s'éloignent, et la nuit noire nous plonge dans une atmosphère fantastique entre H.P. Lovercraft et Hitchcock. L'astre blanc est encore visible, et nous arrivons sans problème sur une colline voisine, peuplée de longues et larges lunettes, qui ne manquent pas d'attirer l'attention de M.

Un petit diaporama, nous présente la lune sous toutes ses faces.

Les esprits de M. et e. battent la nuit en écoutant les explications de l'astrophysicien - barbu et rigolo comme il se doit - et se prennent à rêver de syzygies sm, et de croissants explosant comme une supernova. M. songe aux globes de e. striés d'étoiles filantes pourpres sous une nuée de coups. Le fouet en orbite déchaîne un vent solaire. Correction annulaire. Houle des mers lunaires.

Puis vient le moment de l'observation du phénomène astral. Petit à petit la lune est grignotée. Les estampes médiévales évoquaient l'oeuvre d'un dragon pour expliquer la mystérieuse disparition. Pas de quartier. Correction inéluctable et sidérale. En attendant l'heure de la lune rousse...

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Rhaaaaa jalouse parce que chez nous il n'y avait qu'une nuit de nuages, et que l'autre il était à 500 kilomètres et que j'ai pas de forets, de maisons ou de temples isolés comme chez Lovecraft ; que mon lit tout blanc même pas rayé par la lune .

M. et e. a dit…

Sourire. Bienvenue chez nous, chère inconnue. En espérant que de belles lune se lèvent pour vous...

M. et e.

Kate a dit…

Joli lapsus que ce LoveRcraft... l'art de l'amant

Anonyme a dit…

En effet joli tour de l'inconscient. Merci Kate de le relever, on ne l'avait pas vu. Et bienvenue !

M. et e.