mercredi 7 mars 2007

Cage de lumières

Songe d'une nuit sans lune, voilée par un nuage ;

dans son filet d'indécence, e. emmailloté,

attend sans résistance la proche délivrance,

tout à la merci de mes rêves carnassiers.

La robe transparente de cette chrysalide

excite l'incandescence de mes désirs secrets

et s'écarte, impudique, sur les ombres naissantes

de nos étreintes. Fantasmes printaniers.

2 commentaires:

Kochris a dit…

Il semblerait que le printemps soit inspirant....
Jolie chrysalyde ...

M. et e. a dit…

Merci pour votre message, chère Kochris. Quel papillon sortira de cette chrysalide ? Mystère...

:-)

M. et e.