jeudi 6 avril 2006

Pharfelu

Ce soir M. est m. Sa jolie gorge fait krrr et de ce fait elle se love chaudement sous la couette. Et e. se transforme en E., fait les courses, prépare une tisane aux décoctions de gingembre, ginseng, menthe et radis noir. Puis il va faire un petit tour dans le château de M. et H. J'aime beaucoup ce paysage pris dans le parc, où le chemin de ronde est orné d'un M. crenelé, où le chemin mène au phare par une porte étroite... Je voudrais, pendant quelques heures, me métamorphoser, devenir ce lierre qui épouse le pophyre et se couche aux pieds du M. de pierre. C'est le soir, il est temps de refermer la grille et de plonger dans des rêves ailés et perlés d'azur, où je deviendrais Mercure ou Merlin pour instantanément soigner m. d'un coup de baguette magique !

6 commentaires:

Dame a dit…

Oh ! M. est malade ?

Transmettez-lui mes voeux de prompt rétablissement, E. si "utile" en cet instant.. Aimez-là très fort.. et faites-nous part de son état de santé..

Ce que vous décrivez, ressemble à l'amour courtois, l'esprit chevaleresque...

m et M a dit…

Chère Dame, chers lecteurs, très cher E., je me sens beaucoup mieux... En grande partie, il faut le dire, grace aux bons soins de E. Très agréable parfois de se sentir m. et de se blottir dans les bras de E...

m qui se sent redevenir M

Lucien a dit…

Ce phare me rappelle un peu celui de l'ile d'or au large du cap du Dramont à quelques encablures de La Napoule, celui qui inspira Hergé pour l'étoile mystérieuse.
Encore un site chargé d'émotions...

vilaine fille a dit…

Phacinant...phabuleux...
votre univers est un enchantement.



(du radis noir dans la tisane ???)

e. a dit…

Merci Dame pour vos charmantes attentions et pour votre soutien médiéval (je ferai une note sur les liens entre amour courtois et SM, j'ai lu un bouquin intéressant sur ce sujet ) merci Lucien pour votre poésie géographique ( le phare en question est en effet vu du château de la Napoule dont nous continuons à explorer l'univers ), merci vilaine fille pour vos adorables notes : en fait le radis noir a été mangé de façon conventionnelle en salade. Outre ses formes sympathiques et évocatrices il a des vertus énérgétiques.
La preuve m. va beaucoup mieux ce soir et redevient M. pour le plus grand bonheur/malheur de mes demi-lunes sans doute !

e. ravi

e. a dit…

Nouvelles de M. :
M. chez le dentiste !
J'espère qu'elle ne va pas trop souffrir ! Cela serait un comble...ils ont de drôles d'instruments ces messieurs.

e. prévenant