vendredi 14 avril 2006

Nuit étoilée

Soleil couchant mélancolique,

le ciel saigne de s'abandonner à la nuit.

Nuit noire de l'absence.

Douloureuse.

Nuit noire des souvenirs qui reviennent hanter mes jours.

Difficile de ne pas se laisser aspirer par l'abîme sans fond de la souffrance, par le trou noir du désespoir.

Mais je sais qu'à la nuit succède toujours le jour, l'aube fragile tant espérée.

Ma main se blottit dans la vôtre, mon coeur se réchauffe de votre amour,

et mon regard perdu s'accroche à ces lueurs lointaines,

dont le scintillement esquisse dans le noir le sourire de mon ange perdu...

La nuit n'est jamais noire quand brillent les étoiles...

M-élancolique

qui vous aime et vous remercie d'être là

2 commentaires:

e. a dit…

e-mu par cette très belle M-émoire étoilée, je vous couvre de baisers, des pieds à la tête, pour vous réchauffer de mon Amour de chevalier de l'Aube porteuse d'aventures, de désirs et d'espoirs toujours recommencés.
Je pars sur le chemin, en vous donnant la main, en sautillant un peu maladroitement, pour vous plaire ma chère m.

e. de nuit et e. de jour. qui vous MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM.

e. again a dit…

Je vous offre des Iris et je me coupe un peu l'oreille, aussi, pour y mettre une boucle ou un tatouage " A ma M" si vous voulez...Et vous, très gaughuine, en belle autochtone, à l'ombre d'un cocotier, vous attendez que je vous masse les pieds et vous évente...

e. des Alpilles tropicales...