dimanche 13 novembre 2005

Femme objet

Immobilisée depuis tant d'années dans ma gangue de métal, j'ai longtemps rêvé de voyages, d'horizons sans fin, de liberté...

Vos mots, échoués sur la plage où je veille, solitaire, ont su réchauffer mes désirs, et redonner des couleurs à mon visage de cendres.

Ni vanille, ni vahiné, ni s. ni D., je suis Femme, multiple, de métamorphose en métamorphose, au gré de vos désirs, au gré de vos fantasmes.

Femme objet, c'est vrai. Il en faut.

Sur le coin d'un bureau, sur le papier glacé d'un magazine, je suis telle qu'on m'a faite, telle qu'on m'a voulue, telle qu'on m'a forgée : immobile, abandonnée, mais aussi fragile, et insaisissable...

Mystérieuse.

Et libre.

PS : c'est un cendrier Art Nouveau qui a accepté gentiment de poser pour nous.

7 commentaires:

AURORA a dit…

Puisque le voile se lève enfin sur "La Petite Sirène", on est heureux de la savoir ainsi sereine...

AURORA

e. à l'I.U.S.M. a dit…

Sirène, Si Reine et sereine...oui, Aurora a trouvé les mots précis et justes.

Je me permets de suivre son sillage et je vous adresse, mon Amour, chère M., ces quelques mots sertis dans une perle :

Semaine rouge qui commence, semaine difficile, turbulences, transition, passé et futur, travaux, devoirs, mais aussi changement, projets, jardins à cultiver, sauvages et tropicaux, ou bien à la française, folie à apprivoiser, voyages, élargissement du cercle intime, décorations, calins, plats épicés dans la nouvelle cuisine, chez vous, chez nous, anneaux dans les poutres...
Je veux vous accompagner dans ce passage, navigation difficile entre détroits et rochers. Je serai sur la hune de notre beau et terrible drakkar pour vous guider...vous êtes M., vous êtes donc à la barre, bien sûr.
Je suis votre petit mousse, Prince d'une contrée éloignée, devenu vote prisonnier et donc e.
Je suis votre homme objet, au service de votre désir rendu légitime par son mariage avec votre intelligence. Prince et e. de l'éthique.
e. d'inspiration très baruchienne ce matin...
Malgré la houle et les vagues qui s'annoncent nous traverserons sans encombre cette petite tempête. Je surveille cordes et noeuds, je contrôle les provisions, nous ne manquerons de rien.

Le soleil se lève, chasse les derniers nuages, à nous deux Plombiers, pirates des caraïbes, et spectacles à paillettes, nous déjouerons tous les pièges.

Je vous M.
e.
En direct du grand mât du balcon de l'I.U.S.M. ( Institut Universitaire....)

M a dit…

Merci pour ce beau message, très cher e., comme un phare dans la tempête de cette semaine rouge...
Je ne crains rien, sereine, votre cabine suspendue sous le toit du solide SMboat est, je le sais, insubmersible.
Heureuse de renouer pour un temps avec le cocon minuscule...

A ce soir,

M.

Lui a dit…

"Love Boat, love exciting and new,
Come aboard, we’re expecting you.
The Love Boat soon will be making another run,
The Love Boat promises something for everyone.
Set a course for adventure,
Your mind’s on a new romance.
And Love
Won’t hurt anymore,
It’s an open smile,
On a friendly shore.
it’s Love
Welcome aboard it’s love"

cats a dit…

Charme délicieux de l'objet sortant soudain des volûtes bleutées qui la paraient.

e. à l'I.U.S.M. a dit…

Petite période busy de travaux, merci à toutes et à tous de la part de la femme-objet...nous revenons très beintôt pour de nouveaux messages épicés !
Bises
e.

Mademoiselle a dit…

Qu'ajouter de plus ?! Et bien rien .. Je regarde se nouer les liens d'une relation saine, magique .. complice ..

Qui n'a pas rêvé un jour de trouver l'autre, son autre et de tisser ce lien si fusionnel ?!

Bien à vous,
Mademoiselle