mercredi 4 février 2009

Comme une crêpe

C'était la chandeleur ce lundi. Toute fête étant l'occasion de réjouissances, M. a pris sa spatule. L'occasion de régaler tout le monde, avant de pouvoir retourner e. comme une crêpe. Bonne pâte, il recevra une correction épicée au risque de pleurer comme une madeleine... M. hésite encore... Un peu de miel pour adoucir ses coups de spatule, de la confiture de fraise pour faire rougir les pancakes de e., ou un filet de citron ? e. à poele brûlante, se tortille comme un vers. M. tient fermement le manche, c'est le moment délicat : d'un tour de main habile, elle l'envoie en l'air, et clac, d'un coup de spatule, claque sa face retournée. e. grésille et boursoufle. Gare au feu un peu vif. Il s'agit de ne pas trop l'abîmer... e. a bien peur de s'être fait rouler dans la farine. Ses demi-lunes clignotent comme un far breton dans la nuit. Le voilà puni de sa gourmandise ! Il ne lui reste plus qu'à digérer la copieuse correction... Mais e. craint surtout le prochain rendez-vous cul...inaire : les bugnes !!!

7 commentaires:

Dame a dit…

Heu... Bon appetit !

Et moi qui pensais que la spatule était destinée à la fessée... j'ai tout faux.

M. et e. a dit…

Merci !
Non Dame cela ne devient pas un blog de cuisinière ! ;-)
Vous savez la spatule peut avoir de multiples usages et ne saurait bien sûr oublier les fesses de e. !

X-Addict a dit…

-rire-
Voila une cuisine bien faite et surtout bien ecrite.
Bientôt une étoile au michelin je n'en doute pas :)

M. et e. a dit…

Merci, voire deux cravaches, cher x ! ;-)

Anonyme a dit…

Bonsoir,
Excellent!!
Ca donne...faim tout ça ;-)

lady

Anonyme a dit…

La fessée à la cuisine... F. descend et me trouve en train de préparer son petit déj... Sans autre préavis, elle empoigne la spatule et rabat ma culotte -et alors, en avant la musique!... La spatule claque dur sur mes fesses nues et je me tortille sur la cadence de cette bonne petite raclée. F. s'amuse de me voir exécuter ce qu'elle appelle "la danse du cul" -et, moi, je pleurniche et je glapis comme un chien battu -sans oublier de lui crier "merci!" pour cette retentissante fessée!

Anonyme a dit…

La fessée à la cuisine... F. descend et me trouve en train de préparer son petit déj... Sans autre préavis, elle empoigne la spatule et rabat ma culotte -et alors, en avant la musique!... La spatule claque dur sur mes fesses nues et je me tortille sur la cadence de cette bonne petite raclée. F. s'amuse de me voir exécuter ce qu'elle appelle "la danse du cul" -et, moi, je pleurniche et je glapis comme un chien battu -sans oublier de lui crier "merci!" pour cette retentissante fessée!