jeudi 5 octobre 2006

Suspension

L'Automne est là. Dernières promenades dans les bois avant que les frimas n'arrivent. Les feuilles mortes se ramassent au battoir et les e. ont les joues rouges sous les coups de fouet du vent. Il est temps de rentrer à l'intérieur, bien au chaud, et de cultiver son jardin secret. Il est des jardins japonais, tendus au cordeau façon bondage et bonsaïs zen ; des jardins à l'anglaise où lianes et branches s'ébattent en folie ; et des jardins à la française où des martinets bien ordonnés jaillissent des bosquets et des fontaines... Chez M. et e., il est un arbre, où poussent des fruits étranges. M. n'a qu'à tendre la main pour les cueillir et les offrir aux appétits fessus de e. Un nain veille sur ce festin un brin surréaliste... Voilà une occasion de se lancer dans la déco- jardinage, dans le sillage de Mélie Mélo qui avait ouvert la voie avec ses belles orchidées fantasmées.

4 commentaires:

meliemelo a dit…

Haaa je vois que mon arbre à fessée, évoqué dans les commentaires du texte "joli mois de mars" a fait des émules. Il s'agit d'une très vieille histoire, réelle, que j'avais contée sur un forum et dont j'ai parlé dans les commentaires du "joli mois de mars". J'avais appelé arbre à fessée un arbre qui entrait dans une maison. Je vais finir par en raconter l'histoire sur mon blog, parce que c'est un souvenir précieux et qui sans doute fut inconsciemment à l'origine de mon fantasme de fessée.

dame a dit…

Ben alors...

C'est l'arbre à fesser de Mélie que vous avez emprunté ?

Une question quand même qui me taraude.. Ou sont vos liens chers M. et e. ?

Kochris a dit…

Un arbre à fessée !!! je me disais bien que je l'avais vu quelque part !!!!

On peut avoir un greffon ? j'ai un jardin en manque ....

M. et e. a dit…

Oups !
Nous sommes désolés, nous avons mauvaise mémoire et nous n'avions plus en tête le commentaire faisant référence à l'arbre à fessée qui est si cher à Mélie... En relisant le message en question, le pourpre nous est venu aux joues en constatant que c'était l'enjeu d'une polémique sur le plagiat, où nous vous avions soutenu. Et nous voilà mêlés malgré nous à ce débat. Nous voudrions tout de suite nous en excuser, nous l'avions oublié et de façon spontanée avons repris l'expression pour illustrer une photo née de nos jeux.

En ce qui concerne les liens, chère Dame, si c'est de ceux qui devraient figurer en marge de nos messages, c'est par incompétence qu'ils n'apparaissent pas. Nous ne savons pas comment utiliser Blogspot pour faire apparaître des liens permanents. Avis aux Maîtres ou Maîtresses en la matière qui pourraient nous donner un coup de main...

Bises à toutes et à tous,

M. et e.