mardi 11 août 2009

Fesses au frais

En plein jour ou dans des caves à vingt coups de cravaches, sur un air du bon Nick, le poète kangourou, il ne faut pas hésiter à les montrer.
Elles sont à la mode, nous dit la toujours très à la pointe Dame.
Servies chambrées, délicatement déculottées, après avoir bien respiré, elles dévoilent leur arôme intemporel et toujours de saison.
Montrons-nous de dos, sans nous voiler la fesse, nous ne nous mettrons pas de dos les fesseuses !

9 commentaires:

bert a dit…

Bonjour, très beau blog bien fourni et qui existe depuis longtemps, je me demande comment j'ai pu passé à côté pendant tout ce temps.

Quelle jolie couleur pour ses fesses aussi rouge que le vin de la cave!!

Très bonne continuation à vous deux

bert

X-Addict a dit…

Des fesses de bon ton dans cette joli cave.
Qu'avez vous choisi comme cru aprés cette épisode ?
Un Bourgogne si fort et si plaisant aux Dames ?

M. et e. a dit…

Cher Bert, bienvenu ici. Il n'est jamais trop tard : bonne lecture, nous aimons bien que nos archives vivent !

Cher X, vous êtes un connaisseur. En ce moment c'est plutôt des côtes de provence légers et parfumés chez des petits producteurs AB.

tourments a dit…

Oh la belle couleur ! Du rouge, frais, légèrement rosé, entre framboise et fraise des bois...c'est, à n'en pas douter, un joli cru d'été, à consommer sans modération...

Le plaisir de la découverte est partagé.


Maîtresse Cassandre.

M. et e. a dit…

Bien le bonjour chère Cassandre, prophétesse de charmants tourments, ravis de vous accueillir dans notre univers.

fessee a dit…

Vivant, réel, frais, sain (oui, je trouve cela si sain, une bonne fessée), quel bien de te lire et de te regarder!

M. et e. a dit…

Bienvenue à vous :
A chacun sa fessée, la varieté est dans l'amour et les tourments !

Miss Agnès a dit…

J'aime beaucoup le cadre, mais il faut maitriser ses coups pour ne pas abimer le contenu de la cave....

M. et e. a dit…

Très juste. C'est tout l'art d'une Maîtresse que d'ajuster ses coups ! ;-)