samedi 15 août 2009

De bas en haut

Du toit à la cave, tu ne cesses d'ouvrir de nouveaux territoires à explorer.

Tu imposes ta loi, il y a toujours quelque chose à faire pour te servir et t'entretenir.

Alors que je ne jurais que par le livre ou l'image, tu m'obliges, pour mon plus grand bonheur, à m'initier aux joies de la spatule et de la pioche.

Si jamais mon bricolage hasardeux ne te donnait pas satisfaction, tu ne manquerais pas t'offrir à M. de magnifiques lieux de correction - comme cette belle charpente.

Ô ma nouvelle M. aison je suis ton obéissant serviteur en salopette.

3 commentaires:

Lady_DvL a dit…

Oh mon dieu (celui des pécheurs évidement) que voilà de bien forts jolies poutres à rendre jalouses toutes les saintes cordes :-)
Je comprends aisément que quelques coups de truelle ne doivent pas être un trop gros effort pour un tel lieu...
Ouch je sors, jalouse je suis :-)
Belle fin d'été bricoleuse à vous
Lady_DvL

tourments a dit…

Aaaah,comme j'aime les poutres, et comme j'aime moi aussi,quand mon soumis se montre fin bricoleur et invente le système qui le verra immobilisé...comme si la mouche tissait la toile dans laquelle il sera pris, pour le plaisir et l'amour de l'araignée...

M. et e. a dit…

Merci pour vos compliments. Tout le mérite revient aux poutres, le bricoleur-mouche a encore beaucoup de progrès à accomplir, la truelle risque de se retourner contre lui !
Prochains épisodes : la cave !!!

M. et e.