vendredi 18 janvier 2008

la partie continue

Bobby Fisher est parti jouer une autre partie... Personnalité complexe, parfois trouble quant à ses prises de positions politiques, instrumentalisé pendant la guerre froide, s'arrêtant brusquement de jouer pour finir en cavale le personnage ne peut laisser indifférent. Etranges croisements...Il y a quelques semaines nous étions au théâtre pour voir une très belle et folle pièce de Lars Noren, Bobby Fisher vit à Pasadena. Aujourd'hui c'est au joueur d'exception, au magicien des cases et des pièces que nous voulions rendre hommage. Il laisse une oeuvre remarquable sur l'échiquier. En bon génie déglingué , sa vie aura été romanesque jusqu'au bout, il finit dans une obscure variante en Islande, le lieu même de ses plus grands exploits sportifs, lors du match de légende contre Boris Spassky en 1972. Mais la partie continue, les tournois commémoratifs vont sans doute se multiplier... Et nous, de temps en temps, dans la nuit obscure, à l'aveugle et à demi-nus nous mêlerons le plaisir du jeu aux sifflements des lanières, dans d'ardentes siciliennes...

8 commentaires:

dame a dit…

Il me revient en mémoire une partie virtuelle, mais bien réelle promise. Vous "e", les yeux bandés... M. déplacant les pions...
Ouf ! Fisher (un génie !) c'est pas vous... un instant j'ai eu peur.

M. et e. a dit…

Sourire. Non, non je suis très loin d'être un génie, en effet !!! Juste un amateur, un serviteur, un disciple ! ;-)
Je me souviens de cette proposition de partie, qui tient toujours , elle serait accompagnée d'illustrations-maison, bien sûr.

July a dit…

Cette partie où comment rendre grisante une suite de e2-e4 e7-e5. J'espère que l'on pourra en lire le récit ;)

M. et e. a dit…

En effet July, vous pouvez y participer également...c'est ouvert.
Il reste à déterminer qui a les blancs, quand la partie commence, et qui est ou sont mes adversaires !
;-)

dame a dit…

Attention, je n'ai pas dit que vous n'étiez pas un génie ! je soulignais le génie de Fisher... et mon soulagement de vous savoir toujours en vie. :-)

M. et e. a dit…

Merci !
Et hop : 1 e2-e4...
la colonne "e", forcément, un petit pion, côté roi.
Tout en blanc...

e.

Anonyme a dit…

Bobby FISHER fut un grand parmis les grands , sans doute le plus grand. j'ai rejoué des 100 aines de fois ces parties... sur ce point il restera un des grands noms des echecs...

Mais bobby n'etait plus l'ombre de rien dans sa retraite islandaise, dechu de sa nationalité américaine, prononçant des propos anti occidentaux et anitisémites digne de BEN LADEN et pronnant la destruction des USA et de ces alliés européeens et australiens...ainsi que sa satisfaction apres les attentats du 11 septembre... La ranceur detruit les ideologies et les liens. Lui qui fut instrumentalisé, pendant la guerre froide et servit a redonner du baume au coeur du bloc de l'ouest face au bloc de l'est... en pleine enlissement du VIET NAM... n'a pas eu la gloire et la reconnaissance qu'il meriatait.

Alors adieu a ce magicien de l'échiquier, il est regrettable que les hommes est la mémeoire courte quand il s'agit de reconnaissance.

Cordialement

Luc a dit…

"Et nous, de temps en temps, dans la nuit obscure, à l'aveugle et à demi-nus nous mêlerons le plaisir du jeu aux sifflements des lanières, dans d'ardentes siciliennes..."

Bien belle phrase !